Chiffres clés du regroupement ANTALISen temps réel
 
 
 
 
 
 
 
 
Chiffres clés du regroupement MBWSen temps réel
 
 
 
 
 
 
 
 

ANTALIS : Lettre ouverte à Monsieur Madoka Tanabe, Président de Kokusai Pulp and Paper

Monsieur le Président,
L'ASAMIS félicite Kokusai Pulp and Paper (KPP) de sa prise de contrôle d'Antalis. Nous ne doutons pas que, sous votre direction, Antalis retrouvera, dans l'avenir, des performances économiques satisfaisantes. L'ASAMIS vous remercie aussi de l'écoute que vous nous avez accordée en nous octroyant un entretien avec vos représentants le 6 juillet...

Tags: 

ANTALIS : l'ASAMIS interroge l'AMF sur la pertinence du seuil du retrait obligatoire

Les adhérents de l'ASAMIS détiennent un pourcentage de capital suffisant pour s'opposer au retrait obligatoire annoncé par KPP si ne sont pas comptabilisés par l'AMF. les achats d'ODDO-BHF AM sas (2,25%)
Eu égard à la déclaration de cette dernière du 20 avril 2020, "Nous envisageons de les présenter à l'offre ou de les vendre sur le marché." les 2.25 % du capital d'Antalis détenus par Oddo BHF Asset Management SAS concourent, donc, potentiellement à la réussite de l'OPA dont Oddo BHF SCA est établissement présentateur et garant.
En dépit de la "muraille de Chine" supposée exister entre Oddo BHF Asset Management SAS et Oddo BHF SCA, il n'en reste pas moins qu'Oddo BHF Asset Management SAS est, néanmoins, sous le contrôle de Oddo BHF SCA. Sans mettre en cause la rigueur de gestion du groupe ODDO, l'ASAMIS demande de ne pas comptabiliser ces 2,25% dans le seuil du retrait obligatoire pour lever toute ambiguïté.
L'AMF s'est saisie de la question.

Tags: 

ANTALIS : Sans surprise, le CA valide l'OPA à 0.73 € mais l'ASAMIS confirme son opposition

Sans surprise, le CA d'ANTALIS valide l'OPA à 0.73 € mais l'ASAMIS confirme son opposition. Le Conseil d'administration confirme son soutien à l'offre de KPP...avant de se saborder !
L'ASAMIS constate que le Conseil d'administration d'Antalis se prononce sur les conditions de l'offre de KPP "connaissance prise du rapport du cabinet Finexsi"...

Tags: 

MBWS: le communiqué LIBERATEUR tant attendu comporte de nombreux "SI"

L'ASAMIS reprend et analyse le communiqué du 16 juillet survenu après une semaine de suspension de séance et bien des angoisses des minoritaires. Il est libérateur car il apporte des réponses positives à 3 problèmes :
- la cession des filiales Polonaises et installations de production. Toutefois il faudra attendre 3 à 4 mois pour la finalisation de l'accord et l'apport de trésorerie sera limité.
- la révision du contrat de fourniture de whisky mais attention, il s'agit d'un accord de principe : le diable se cache dans les détails !
- l'apport de financement par la COFEPP avec en vue une AGE en sept oct pour l'augmentation de capital, comme annoncé antérieurement par l'ASAMIS.
Même si ce communiqué prend bien soin de lister les conditions suspensives et les risques liés à la mise en oeuvre de ces accords, il n'en reste pas moins que ces annonces donnent une perspective favorable au devenir de MBWS...

Tags: 

MBWS : à la revoyure pour une prochaine AGE ! et SVP, pas de questions qui fachent en direct !

L'AGO sera essentiellement formelle et l'AGE également puisqu'elle sera tronquée en ne comprenant pas les résolutions nécessaires à la mise en place d'un financement pérenne, à savoir l'augmentation de capital annoncée et prévue par COFEPP.
Ce dernier point ne peut qu'être inquiétant même si dans la pire des hypothèses, une procédure collective ne devrait pas compromettre le devenir de l'entreprise. Espérons toutefois que les conditions posées à l'augmentation de capital pourront être prochainement levées. Dans ces conditions, et avant même ces AG, l'ASAMIS vous souhaite de bonnes vacances... Espérons toutefois qu'elles ne seront pas trop perturbées par les conséquences potentielles des problématiques de financement de MBWS. Quoi qu'il en soit, préparez vous à la rentrée à la convocation d'une AGE qui devra traiter des questions occultées lors de celle de fin juillet...

Tags: 

ANTALIS : la valorisation spoliatrice de KPP se prouve encore deux fois par les comparables

Les chiffres désormais disponibles sur 2 groupes opérant sur les mêmes secteurs d'activité, permettent de vérifier par la méthode des comparables boursiers que l'offre de KPP est basée sur une valorisation nettement inférieure à des sociétés du même secteur. L'ASAMIS en complément de ses précédentes analyses fait référence à deux groupes : l'un américain VERITIV et l'autre portugais : INAPA. Elle réitère sa demande à KPP de réviser son offre et son opposition au Retrait obligatoire qui spolierait les actionnaires minoritaires ! ...

Tags: 

L'ANAF soutient l'ASAMIS dans sa défense des intérêts des actionnaires minoritaires d'ANTALIS

L'ANAF informée de la défense engagée par l'ASAMIS pour que les actionnaires minoritaires d'ANTALIS ne pas spoliés via un retrait obligatoire, y apporte sa contribution. D'une part elle publie en première page de son site un avis à ses membres sur l'opération en cours en leur recommandant de se rapprocher de l'ASAMIS et d'autre part dans sa lettre mensuelle de juin, elle présente notre association et ses challenges. Nous avons le plaisir en retour de publier une présentation de l'ANAF, une des plus anciennes associations de défense des actionnaires puisqu'elle existe depuis près de 50 ans et une des plus actives (plus de 1.000 membres) en couvrant un large spectre de valeurs cotées. Ses analyses sont remarquables et son action lui vaut d'être écoutée avec respect de tous les acteurs des marchés financiers...

MBWS : Et si on entrait dans les détails ? On verrait qu’ils sont en fait importants et porteurs d’espoir pour le futur !

Cet article entre dans les détails du compte de résultats et du bilan 2019 en utilisant les informations détaillées contenues dans le rapport financier 2019 publié le 3 juin 2020. Il vient ainsi en complément d'une précédente analyse de l'ASAMIS basée sur la présentation du 27 mai 2020. Celle-ci sous un titre journalistique "La Marie est toujours sur le billard : grosse hémorragie de nouveau en 2019, transfusion en cours. Le patron opère et on garde espoir" soulignait qu'en 2 exercices, le groupe avait perdu 127,8 M€ (normes IFRS) : un montant considérable ayant nécessité une augmentation de capital réservée de 37,7 M€ + 20,8 M€ via les BSA CT = 68,5 M€ mais qui s'avèrent insuffisants. La transfusion évoquait la augmentation de capital de 79 M€ par la COFEPP déjà engagée via des avances : 15 + 17 M€ et le rachat de la dette bancaire de 45 M€. Au final près de 150 M€ auront été utilisés et cela mérite d'entrer dans les détails !

Tags: 

Pages

S'abonner à ASAMIS RSS