SEQUANA

SEQ : Intervention du 13 février à l'Assemblée nationale pour Arjowiggins

M. Christian Jacob : Monsieur le Premier ministre, à Jouy-sur-Morin, en Seine-et-Marne, nous assistons à la mort programmée d’une filière industrielle française. Arjowiggins Security était, jusqu’à une période récente, un leader mondial et une référence ; ses ouvriers possèdent un savoir-faire et une technicité reconnus dans le monde entier. L’État, via BpiFrance, la Banque publique d’investissement, a injecté, tenez-vous bien, 250 millions d’euros, depuis cinq ans, dans l’entreprise Sequana...

Tags: 

SEQ : Inquiètudes et colère des actionnaires et salariés de Sequana

Le président de l’ASAMIS a donné une interview au journal Le Parisien Seine et Marne publiée le 11 février et le surlendemain de la publication, le Premier ministre a été interpellé sur cette situation. Des salariés ont appelé l’ASAMIS en désespoir de cause en signalant que le Directeur de l’usine de Jouy-sur-Morin et le DRH sont partis du jour au lendemain sans les avertir de la fermeture de l’usine, rôle qui est revenu aux gendarmes. Comment cette démission de responsabilité en chaîne ne peut-elle provoquer l’indignation et la colère ?

Tags: 

SEQ : l'ASAMIS dépose plainte auprès du Parquet National Financier

Après la prorogation du plan de sauvegarde pour 6 mois obtenue le 17 décembre et communiquée par Sequana le 21 décembre - en attente du jugement de la Haute Cour de Londres dont l'attendu devait intervenir avant la fin de l'année 2018 - nous avons appris la mauvaise nouvelle le 27 décembre de l'abandon des négociations de cession d'Arjowiggins à Fineska...

Risques liés à la sous-valorisation d'Antalis.

Depuis son introduction en Bourse, le 12 juin 2017, Antalis a vu sa capitalisation boursière s'effondrer de presque deux-tiers. Introduite sur le compartiment B d'Euronext – capitalisations boursières comprises entre 150 millions et 1 milliard d'euros –, Antalis pourrait passer dès 2019 sur le compartiment C – capitalisations boursières inférieures à 150 millions d'euros – ce qui constituerait une "première" pour une société industrielle qui a réalisé 2.370 milliards de chiffre d'affaires en 2017...

L'ASAMIS conteste que BPI France soit le partenaire modèle de Sequana et Antalis

Nous avons demandé à échanger avec la BPI France mais nous avons reçu une fin de non-recevoir doublée d'un rappel auto gratifiant de cet organisme public sur son attitude et son rôle comme partenaire de Sequana et Antalis. Faute d'échanger, nous répondons par une lettre ouverte qui appelle BPI France à un peu de retenue sinon de modestie vis à vis de son respect des actionnaires minoritaires. A vous de juger.

Pages

S'abonner à RSS - SEQUANA