SEQUANA

Lettre ouverte à Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances

Vous avez indiqué à propos du cas Plassat « que l’échec soit récompensé par des rémunérations très élevées, c’est incompréhensible et choquant ». Cependant la BPIfrance – groupe Caisse des Dépôts - a voté le 24 mai 2018, lors de l’AG de Sequana, la résolution n°5 relative aux éléments de rémunération à M. Lebard, (900.000 euros de fixe + 100% de rémunération variable) alors que le groupe a enregistré une perte historique de 115 millions d’euros après des pertes élevées antérieurement : 52 M€ en 2016 et 67,3 M€ en 2015...

Tags: 

Questions écrites pour les assemblées générales du 21 juin 2018

Question N°1 : Clauses annexes à la cession d’Ajowiggins security

SEQUANA a-t-elle concédé une garantie de passif et/ou d’autres clauses susceptibles d’aggraver la charge financière de la recapitalisation – dont vous voudrez bien nous rappeler le montant - accordée pour faciliter la reprise par Blue Motion ? ...

Tags: 

La Banque Publique d’Investissement (BPI) va-t-elle TUER SEQUANA et 2.300 emplois chez Arjowiggins ?

Avec L'ASAMIS dites NON A LA RESOLUTION N°4 DE L’AGO : REFUSEZ LES CONVENTIONS REGLEMENTEES QUI TUERONT SEQUANA ET SES EMPLOIS ; Cette résolution INACCEPTABLE validerait les conventions de prêts et les avenants aux conventions des prêts du 31 juillet 2017, du 15 septembre 2017, du 31 janvier 2018, du 13 mars 2018, du 29 mars 2018 et du 9 avril 2018. M. Lebard, PDG et le conseil d’administration ont agi et agissent ainsi contre l’intérêt de l’entreprise ! ...

Tags: 

Pourquoi l'ASAMIS a-t-elle boycotté les AG de SEQUANA du 24 mai 2018

Nous demandons alors à la BPI de nous confirmer qu'elle n'exercera pas (au détriment des actionnaires minoritaires) sa garantie de nantissement sur les titres ANTALIS tant que le jugement de l'affaire BAT, dont l'audience se tiendra en juin 2018, ne sera pas connu. En effet, M. LEBARD a souligné que le cours de SEQUANA était essentiellement impacté par la décision de justice attendue dans cette affaire BAT. L'acquisition des titres Antalis durant cette période d'incertitude se ferait alors au rabais durant cette période...

Tags: 

Politique de vote de l'Asamis pour l’AG du 24 mai 2018

L'Asamis a entendu ses adhérents et propose la politique de vote que vous trouverez ci-après. La situation de l'entreprise avec ses financements reconduits jusqu'en 2021 conserve un futur. Toutefois comment le PDG qui a conduit l'entreprise à perdre 99% de sa valeur peut-il incarner ce redressement ? Pour rétablir la confiance, il faut un dirigeant qui donnera une impulsion nouvelle et qui assumera moralement les conséquences de sa gestion...

Tags: 

Pillage ou gaspillage ?

L'examen du document de référence amène des mots amers comme gaspillage ou pillage mais nous nous sommes efforcés à rester factuels et nous vous invitons à faire de même.
En premier, dans une période qui commanderait de réduire tous les frais de gestion, certains ne privilégient-ils pas leur intérêt personnel à celui de l'entreprise ? Constatez par vous-même.En second, dans un contexte de mutation d'un secteur économiquement et socialement important où l'Etat via le Ministère des Finances, sa cellule spécialisée à Bercy, puis la CDC et son bras armé, la BPI, sont impliqués examinez l'intervention récente de BPI Participation. Privilégie-t-elle son rôle de recherche de partenaire ou bien ne s'empare-t-elle pas des actifs en les prenant en garantie de prêts à taux ruineux ? Constatez par vous-même.
Tertio, interrogez-vous sur les charges non récurrentes mais aussi sur le coût d'une défense contre les vautours de BAT ? Constatez par vous-même : Déjà 15 M€ en 2 ans... et ce n'est pas fini.

Tags: 

C’est plus qu’assez !

Asamis et Sequana devaient s’entretenir dernièrement au sujet de la préparation de l’AG. La proposition de RDV est arrivée le 20 avril alors que nous devons déposer les résolutions pour le 27.
Notre temps alors est devenu précieux. Au moins autant que celui de tout l'aéropage que nous aurions mobilisé : le PDG, le DAF, le secrétaire général, la directrice de la communication, une secrétaire... et pour échanger sur quoi finalement ?
L’Asamis, tout comme les autres actionnaires, n’accorde plus guère de crédibilité aux propos de la direction générale. Nous avons tout entendu puis constaté le contraire. « Refinancement en toute confiance de la dette d’Antalis arrivée à maturité, pour coûter moins cher », ayant conduit à tenter un emprunt « junk bund » à des taux encore plus élevés ! Le marché l'a refusé mais cela a coûté 4 millions d'euros en pure perte... et finalement le refinancement s'est fait tel que nous l'avions prévu et déclaré comme solution aux dirigeants lors de notre dernier entretien ! Nous serons très attentifs au coût de refinancement qui en réalité demeure inconnu...

Tags: 

Pages

S'abonner à RSS - SEQUANA