MBWS

MBWS : le TSUNAMI des AK à 120 M€ et perspectives

Les résolutions publiées le 27 octobre 2020 visent à donner les pleins pouvoirs au Conseil d’administration non seulement pour une AK à 100 M€ mais aussi pour d’autres opérations comme une AK sans DPS pour 12 M€ et une OPE pour 12 M€ et une opération de rémunération d’apports en nature également limitée à 10% du capital de la société, ceci toutefois dans un plafond de 120 M€ Cette vague va diluer les minoritaires et permettre à la COFEPP de faire toutes les opérations de capital nécessaires pour récupérer un déficit reportable d’environ 80 M€, voire 90 M€...

Tags: 

MBWS 2020 : Satisfecit pour la gestion au 1er semestre « MAIS »

Ces comptes témoignent d’une gestion avisée de MBWS tout en comportant des « MAIS ». Ils s’inscrivent donc dans la lignée du communiqué du 16 juillet qui levait les hypothèques pour le redressement du groupe tout en comportant beaucoup de SI.. Ces « SI » qui conditionnent le redressement durable demeurent pour l’essentiel tandis que les résultats doivent être corrigés de l’impact d’évènements particuliers qui sont autant de « MAIS » ! ...

Tags: 

MBWS: le communiqué LIBERATEUR tant attendu comporte de nombreux "SI"

L'ASAMIS reprend et analyse le communiqué du 16 juillet survenu après une semaine de suspension de séance et bien des angoisses des minoritaires. Il est libérateur car il apporte des réponses positives à 3 problèmes :
- la cession des filiales Polonaises et installations de production. Toutefois il faudra attendre 3 à 4 mois pour la finalisation de l'accord et l'apport de trésorerie sera limité.
- la révision du contrat de fourniture de whisky mais attention, il s'agit d'un accord de principe : le diable se cache dans les détails !
- l'apport de financement par la COFEPP avec en vue une AGE en sept oct pour l'augmentation de capital, comme annoncé antérieurement par l'ASAMIS.
Même si ce communiqué prend bien soin de lister les conditions suspensives et les risques liés à la mise en oeuvre de ces accords, il n'en reste pas moins que ces annonces donnent une perspective favorable au devenir de MBWS...

Tags: 

MBWS : à la revoyure pour une prochaine AGE ! et SVP, pas de questions qui fachent en direct !

L'AGO sera essentiellement formelle et l'AGE également puisqu'elle sera tronquée en ne comprenant pas les résolutions nécessaires à la mise en place d'un financement pérenne, à savoir l'augmentation de capital annoncée et prévue par COFEPP.
Ce dernier point ne peut qu'être inquiétant même si dans la pire des hypothèses, une procédure collective ne devrait pas compromettre le devenir de l'entreprise. Espérons toutefois que les conditions posées à l'augmentation de capital pourront être prochainement levées. Dans ces conditions, et avant même ces AG, l'ASAMIS vous souhaite de bonnes vacances... Espérons toutefois qu'elles ne seront pas trop perturbées par les conséquences potentielles des problématiques de financement de MBWS. Quoi qu'il en soit, préparez vous à la rentrée à la convocation d'une AGE qui devra traiter des questions occultées lors de celle de fin juillet...

Tags: 

MBWS : Et si on entrait dans les détails ? On verrait qu’ils sont en fait importants et porteurs d’espoir pour le futur !

Cet article entre dans les détails du compte de résultats et du bilan 2019 en utilisant les informations détaillées contenues dans le rapport financier 2019 publié le 3 juin 2020. Il vient ainsi en complément d'une précédente analyse de l'ASAMIS basée sur la présentation du 27 mai 2020. Celle-ci sous un titre journalistique "La Marie est toujours sur le billard : grosse hémorragie de nouveau en 2019, transfusion en cours. Le patron opère et on garde espoir" soulignait qu'en 2 exercices, le groupe avait perdu 127,8 M€ (normes IFRS) : un montant considérable ayant nécessité une augmentation de capital réservée de 37,7 M€ + 20,8 M€ via les BSA CT = 68,5 M€ mais qui s'avèrent insuffisants. La transfusion évoquait la augmentation de capital de 79 M€ par la COFEPP déjà engagée via des avances : 15 + 17 M€ et le rachat de la dette bancaire de 45 M€. Au final près de 150 M€ auront été utilisés et cela mérite d'entrer dans les détails !

Tags: 

La Marie est toujours sur le billard : grosse hémorragie de nouveau en 2019, transfusion en cours. Le patron opère et on garde un espoir.

En dépit des efforts engagés, l’exercice 2019 est resté lourdement déficitaire et 2020 sera également difficile avec les risques associés. L’aggravation de la perte nette en 2019 occulte une réelle amélioration de la rentabilité...

Tags: 

MBWS : Mise sous respirateur artificiel de la Marie par la COFEPP

L’ASAMIS relève en premier lieu, un point positif au niveau de la communication puisqu’enfin un communiqué intervient le 14 mai, donc avant la dernière minute possible et qu’il comprend des éléments précis. En second, ce communiqué nous a paru être dans le ton du caractère anxiogène de la pandémie de coronavirus, lorsque l’on annonce à la famille que la Marie qui a 265 ans, est certes fragile mais que son médecin a pris toutes les dispositions pour lui fournir l’oxygène nécessaire…sans oublier de lui faire signer un testament en sa faveur au cas où. Vous voilà rassurés, non ?...

Tags: 

MBWS : UN COMMUNIQUE du 29 avril 2020 INQUIETANT

Le communiqué est de pure forme d’un côté mais inquiétant d’autre part par ce qu’il révèle. Il répond en premier à la nécessité qu’il y avait d’informer les actionnaires sur le chiffre d’affaires du 1er trimestre et surtout du report de la publication des comptes 2019 encore d’un mois au 29 mai 2020 ainsi que du report de l’Assemblée générale annuelle le plus tardivement possible, le 31 juillet 2020. Il est nécessaire de préciser l’année car MBWS nous a habitué à des reports conséquents de ses engagements de publication et d’AG...

Tags: 

MBWS : Face aux tempetes, le cours sombre : pillage d'épave en vue ou bien ?

L'ASAMIS demande à MBWS et donc IMAGE 7 mais aussi à la COFEPP une communication active, réactive, et qui informe les actionnaires en donnant une vision réaliste de la situation et du futur.
Nous avons connu en effet l’ère JNR où les lendemains promis seraient toujours plus beaux que la triste réalité de la veille, c’était l’ère de la COMMUNICATION de SUBPRIME « dopée aux amphétamines ».
Désormais nous sommes dans l’ère de la COM de DEPRIME où les lendemains ne semblent pouvoir qu’être que plus mauvais que la veille accentuant s'il était possible le dramatique des situations. Mais la vérité n'est pas que dans le verre à moitié vide, elle est aussi dans le verre à moitié plein.

Tags: 

MBWS et COFEPP : interview de Jean-Pierre CAYARD par l'ASAMIS

Sollicité par l’ASAMIS dans le contexte de l’accord annoncé le 20 déc 2019 entre la COFEPP et MBWS pour faire face aux besoins immédiats du groupe MBWS, M. Cayard a donné son éclairage sur l'attitude et l'action de la COFEPP et a abordé aussi les perspectives...

...

La suite est réservée aux adhérents ayant cotisé.

Comment obtenir un droit de lecture annuel ? effectuer un don d'un minimum de 20€. >>> Faire un don

Pages

S'abonner à RSS - MBWS